Tarifs Château Plince 
Pomerol A.O.C.
Contact


Le Travail de la Vigne

La Nutrition de la Terre

Dès la fin des vendanges, il est important de s’occuper de la terre dans laquelle la vigne vient de puiser tous les éléments nécessaires à son épanouissement. Pour cela, deux types d’engrais sont épandus dans la vigne :


  • des engrais de correction du sol dont la composition est définie après analyse de la terre
  • des engrais d’entretien permettant de « nourrir » cette terre
La Taille

Lorsque les feuilles sont tombées ou presque tombées (dans la deuxième quinzaine de novembre) on attaque la taille, celle-ci est dite chez nous à guyot simple c’est à dire que l’on laisse sur chaque pied une aste (longue branche) et un côt (petit bout de branche de 3 à 5 cm de longueur) qui assurera l’aste de l’année suivante. C’est l’opération la plus longue du vigneron puisqu’elle dure environ deux mois. Sur chaque aste, on prend soin d’enlever un bouton sur deux.


le carassonage

Le carassonnage consiste à enlever les piquets cassés ou dont la base a été endommagée soit par l’humidité du sol soit par les termites et à les remplacer par des piquets neufs. Dans cette opération de carassonnage est comprise la réparation, la retension ou le changement des fils inox cassés ou des culées (ancrage des fils dans la terre).



Nouvelle Nutrition de la Terre

Au printemps, il y a à nouveau une mise des fumures (dite engrais de printemps). Il s'agit du même travail qu’au début de l’année agricole.
Haut de Page

Le raccottage

Le raccottage consiste à remplacer, par de nouveaux plants, les pieds de vignes arrachés par les instruments aratoires ou morts de maladies.


L’entretien général du vignoble

Enfin pendant les mois de printemps et d’été il y a les sulfatages (une dizaine par an) pour lutter contre les maladies dues à des champignons ou des insectes, l’épamprage (enlèvement des petites pousses en bas du pied mais aussi des branches improductives sur l’ensemble de la végétation) et le rognage qui permet de contrôler la pousse du végétal.

Concomitamment il y a également du travail dit de petites façons :
  • Le tirage des bois après la taille, et brûlage de ceux-ci dans des brouettes adaptées
  • L’attachage des pieds de vigne aux marquants (petits piquets qui restent cinq à six ans après la plantation de la vigne) ou au fil de fer du bas.
  • Le pliage permet de courber les astes le long du fil fixe du bas en les fixant à celui-ci au moyen d’une attache.
Deux opérations sont apparues ces dernières années, ce sont l’effeuillage et les vendanges vertes. Ces deux opérations ont pour but une meilleure aération et une régulation de la production induisant une meilleure qualité, la sève alimentant moins de grappe, et une meilleure maturité de la vendange.